Suzanne
de Carufel
Le  lac... Variations, suite

Exposition "Le lac... Variations, suite"

Saint-Adolphe d’Howard, 15 juin 2021 – Arts et culture Saint-Adolphe est heureuse d’annoncer le lancement prochain de sa prochaine saison culturelle. C’est avec un grand plaisir que L’OBNL lance ainsi sa programmation estivale avec l’exposition « Le lac… variations, suite » de l’artiste Suzanne de Carufel.

 

« Au bord du Lac, le temps a passé et peu à peu le silence s'est établi »

 

Tels sont les mots de celle qui habite au bord du lac depuis une décennie et qui a fait de cette rencontre un élément central de sa démarche artistique. 

C’est à travers la peinture que l’artiste s’est approprié ce territoire vivant, riche de textures, de matière et de motifs. Puis, grâce à des objets- sculpture, les mobiles-oiseaux, les attrape-cœurs, elle  prend plaisir à assembler des pièces sculptées, des objets de récupération et de cueillettes.

L’exposition « Le lac… variations, suite » sera présentée à compter du 26 juin prochain à l’Atelier culturel. Le lancement officiel en présence de l’artiste, se tiendra à la même date de 13 h à 17 h. L’exposition se poursuivra jusqu’au 8 août.

 

Où : Atelier culturel, 1920 Chemin-Du-Village, Saint-Adolphe-d’Howard

Dates : du 26 juin au 8 août 2021

Heures d’ouverture : du mercredi au dimanche de 11 h à 17 h

 

*Notez que toutes les activités d’Arts et culture Saint-Adolphe se dérouleront dans le respect des consignes sanitaires en vigueur selon l’évolution des recommandations émises par la santé publique.

 

                                                                                                                                                

artsetculturesaintadolphe@gmail.com | artsetculturesaintadolphe.org

819-323-1878

 

 

 

 

 

DÉMARCHE

« Le Lac… Variations, suite »

Au bord du lac, le temps a passé et peu à peu  le silence s’est établi.

Le silence devait se faire pour que d’autres sons puissent prendre place, des murmures, des sifflements, des froissements, des craquements, des hurlements, des jacassements. 

Les entendre, les écouter et à aller au-devant. 

J’habite au bord du lac depuis une décennie, une rencontre déterminante dans ma vie et dans ma démarche de création.

 

Jour après jour, un paysage devant moi,  en apparence presqu’immobile et pourtant… tellement porteur, riche de textures, de matières, de couleurs, de motifs.

 D’observateur, à randonneur,  à cueilleur, tout un univers à explorer, à récolter des informations et à percevoir différemment. Un espace à partager avec les animaux, sentir leur présence, les regarder et parfois les attendre.

Le héron qui vient tous les jours, à peu près à la même heure, sur la même souche.

Le vent qui crée des risées sur le lac, de belles abstractions.

Les courants d’ombre et de lumière qui dansent sur les arbres.

Les traces au sol laissées par le passage des animaux.

Le noir d’encre de la nuit.

Les ciels à l’infini.

À travers la peinture,  je me laisse porter,  je m’approprie ce territoire.

À travers des objets sculptés, les mobiles-oiseaux, les attrape-cœurs, je prends plaisir à assembler des pièces sculptées, des objets  de récupération et des cueillettes, un mouvement ludique.

 Nommer les choses simplement, parfois autrement, la réalité et la fiction s’entremêlent.

J’utilise principalement la toile comme support, j’apprécie le grain du tissage, une toile libre d’encadrement fixée simplement au mur, elle peut donc contenir mais elle peut aussi laisser place au débordement.  Elle devient  un support d’impressions et d’émotions. A travers différents médiums et techniques, dessiner, peindre, gratter, sabler, revenir avec une ligne de crayon, une ombre de fusain, des pigments appliqués aux doigts, prendre le temps et y prendre plaisir.

Dans cette série ‘’Le Lac… Variations’’,  je trace une fausse ligne d’horizon, une ligne de direction, laquelle permet de rebondir d’un tableau à l’autre, un lien entre eux.

Une peinture réaliste? 

Bien que la figuration soit très présente dans l’ensemble de mon travail, elle n’est pas une finalité comme telle, elle est  utilisée  dans un autre contexte, dans un univers plus poétique, un hors lieu. 

‘’Le Lac’’, un endroit pour faire pousser des racines, une parcelle de mon paysage intérieur.

 

Suzanne de Carufel

 

hard-grunge-brush-stroke-banner-4_edited
_edited.png